En coulisses avec : la policière boxeuse Prisca Vicot

Alors qu’elle s’apprête à disputer son premier championnat du monde de boxe anglaise, Prisca Vicot, policière à la police judiciaire et boxeuse, se livre pour Préf Police le blog sur sa préparation, ses attentes et le challenge que représente cette compétition de très haut niveau.

 

Souvenez-vous, nous vous avions déjà parlé de Prisca Vicot et de son esprit po-si-tif (voir son portrait) !
Triple championne de France (2012, 2013, 2014). Double championne internationale (2016 et 2017). Vice championne Wbc Silver 2018.
Prisca Vicot cumule les titres en boxe anglaise et pas seulement.
D’autres victoires en pieds poings s’ajoutent à ce palmarès impressionnant, qu’il s’agisse de full contact (championne d’Europe et multiple championne de France) ou de boxe française savate (vice championne de France).

Brigadier de police au sein de l’unité en charge de la sécurité du siège de la direction de la police judiciaire de la préfecture de Police, Prisca la boxeuse est actuellement classée au 10e rang mondial et 3e au niveau européen.

Depuis de nombreux mois, c’est avec la détermination et l’enthousiasme qui la caractérisent qu’elle a abordé sa préparation, travaillant avec les meilleures mondiales, telles que la championne du monde de boxe WBC, la belge Delfine Persoon (photo ci-contre).

Samedi, Prisca affrontera une boxeuse géorgienne, en 10 rounds de 2 minutes, catégorie super légers, pour tenter de remporter le seul titre qui, selon elle, manque à son palmarès.

 

Sa préparation

« Ce fut 4 à 6 heures d’entrainement quotidien, physique et boxe. Cette préparation a été très intensive au vu de l’objectif. Mes entraineurs m’ont poussée dans mes limites et aujourd’hui, je suis prête grâce à eux.
J’ai respecté les temps de récupération et de repos, pour être optimum chaque jour.

L’intensité a ensuite diminué et nous avons fait les derniers sparrings (NDLR : combats d’entrainement) la semaine dernière.

Nous avons programmé des entrainements légers pour les derniers jours avant le combat. »

Ses attentes

« Ce combat est très important car il symbolise l’aboutissement de toutes ces années de pratique intensive, de travail acharné chaque jour et de sacrifices pour être au haut niveau.

L’enjeu de ce combat : le titre mondial, celui que j’ai toujours rêvé d’avoir, le seul titre qui manque à mon palmarès. »

Son état d’esprit

« Cela va être un gros combat, mes amis et mes fans vont faire le déplacement, j’ai hâte d’y être !

On finit actuellement les derniers réglages avec les coachs, mais je suis prête et je reste concentrée sur mon objectif : hormis une blessure, je compte rapporter à mon unité, à ma direction et à la préfecture de Police, le titre suprême ! »

Et la suite ?

« L’objectif sera de rentrer dans le top 5 mondial.

En mars 2019, je défierai une boxeuse allemande dans un autre championnat du monde. Même si je suis d’ores et déjà très déterminée, je vise pour l’instant le titre mondial de samedi.

Comme je dis toujours, le travail dur paye ! Et ça va payer le 24 ! »

Articles susceptibles de vous intéresser