Quand le quai des Orfèvres ferme ses portes

Exposition photo du 12 Juin au 7 juillet 2018

 

Plusieurs mois après le déménagement des brigades et services de la direction régionale de la police judiciaire du quai des Orfèvres et de ses autres sites parisiens , le célèbre « 36 » reste plus que présent dans les esprits et suscite toujours autant d’intérêt.

Cette fois-ci, la mythique adresse n’est plus au cœur de l’actualité pour ses retentissantes affaires criminelles ; elle revient en images grâce au projet artistique de Mélanie, photographe amateur et policière à l’état-major de la PJ, désormais situé au 36 rue du bastion dans le 17ème arrondissement parisien. Passionnée par ce lieu et son histoire, elle aura attendu une quinzaine d’années avant de pouvoir déambuler sur le site pour capturer une dernière fois cette ambiance si particulière.

Les 28 scènes exposées dans le restaurant Aubergine & Cie à Montrouge sont toutes développées dans un noir et blanc très soigné et présentent des lieux pour l’instant inoccupés. Le fameux bureau du chef de la Crim’ n’est plus qu’un espace désert encore habillé de sa moquette crème fatiguée par le temps, les couloirs et autres pièces où se croisaient les policiers ont laissé la place à un grand vide. Un escalier en colimaçon de la brigade de répression du banditisme (située rue de Lutèce), ou encore les anciens locaux du Faed (Fichier automatisé des empreintes digitales) du service de l’identité judiciaire se sont eux aussi invités dans cette balade poétique. Pour ce voyage hors du temps, leur auteure a souhaité créer des contrastes forts « pour donner un côté aussi dramatique que les affaires qui s’y sont instruites au fil des décennies ». Pour chaque tirage acheté, 10% iront à l’association Orphéopolis chargée de soutenir les orphelins des policiers.

Très émue lors du vernissage de sa première exposition, Mélanie a pu remercier les nombreux amis et inconnus ayant soutenus son entreprise via un financement participatif.

 

Quand le quai des Orfèvres ferme ses portes
Exposition photo du 12 juin au 7 juillet 2018

 

Articles susceptibles de vous intéresser