MÉTIER : quand nos experts vous rencontrent !

Le service régional de l’identité judiciaire (SRIJ) était présent au dernier salon du livre ! Installés au sein de l’espace polar, deux agents de la police technique et scientifique ont proposé une reconstitution de scène de crime, particulièrement plébiscitée par le public.


Morceaux choisis

Célia, Coline et Alice, apprenties libraires

« J’ai découvert la profession dans son ensemble car on en entend rarement parler. On se rend compte qu’il y a beaucoup de gens qui y travaillent et qu’ils disposent d’un matériel incroyable.

« Les technologies hyper récentes comme l’odorologie, je n’en avais jamais entendu parler. Je ne pensais pas que l’odeur pouvait persister aussi longtemps mais en même temps c’est assez rassurant de se dire qu’il y a encore moyen de chercher de ce côté-là. »

« Comme les intervenants l’ont expliqué, il y a un réel fossé entre les séries et la réalité. Et je trouvais intéressant d’avoir la vraie version des faits pour démasquer les vrais, des faux polars. »

 « J’ai trouvé cette intervention très intéressante, bien présentée, avec un peu d’humour. Et ces policiers sont des gens normaux ! C’est bien de savoir qu’il y a des gens qui sont capables de faire ce genre de métier, qui sont précis, minutieux et qui ont des connaissances aussi poussées. »

 

Salon du Livre

 

Catherine et José, grands lecteurs de polar

« Moi, ce que je ne savais pas du tout c’est que, pour la lecture des empreintes, le nombre de points d’identification est différents selon les pays. »

« J’ai trouvé intéressante la description de la procédure de la police scientifique française par rapport aux images que l’on peut avoir dans les séries ou dans le cinéma. J’ai trouvé l’intervention tout à fait sympathique et claire. C’est une bonne introduction ! »

« Que l’usure de ma chaussure soit comme une signature unique, je ne l’avais pas vu comme cela. »

« Ce type d’intervention permet de mieux comprendre ce que fait notre police ! »

« Ce qui est aussi intéressant est de voir la limite de leur travail puisqu’ensuite les agents passent la main. Je me dis qu’il y a peut-être une certaine frustration puisqu’ils ne poursuivent pas l’enquête. Moi j’aurais envie de connaître la suite ! »

 

PROCHAINE DATE

Vous souhaitez vous aussi assister à l’une des reconstitutions de scène de crime proposée par le SRIJ de la préfecture de Police ?

Prenez note de la prochaine date : rendez-vous, samedi 19 mai de 20h15, au musée de la préfecture de Police (4, rue de la Montagne sainte Geneviève, 5e arr.), dans le cadre de la nuit des musées.
> Plus d’informations à venir sur le site Internet de la préfecture de Police