Le « BAC de la préfecture de Police » : les réponses

 

Vous les attendiez avec impatience, voici les résultats du BAC… version préfecture de Police !

 

Bravo à nos « bacheliers » Maïthé, Loïs et Olivia qui remportent chacun un pack « studieux » : un carnet de notes et un stylo tous deux logotés préfecture de Police !
Découvrez les résultats et merci à tous pour votre participation !

 

Philosophie

La brigade des sapeurs-pompiers de Paris relève de l’autorité du préfet de Police. Quelle est la devise de cette Brigade ?

Réponse :

Sauver ou Périr
Si la devise des sapeurs-pompiers civils français est « Courage et dévouement », celle des sapeurs-pompiers de Paris est « Sauver ou périr ».
En 1942, le Régiment des Sapeurs-Pompiers de Paris se dote officiellement d’un insigne en forme de blason qui porte, en relief sur fond de flammes, les armes de Paris surmontées de 2 haches et la devise « sauver ou périr ».
Source : allo18-lemag.fr/histoire-de-devise

 

Pour en savoir plus :
Rendez-vous sur le site Internet de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris

 

Histoire

Le siège de la Direction régionale de la police judiciaire de la préfecture de Police est situé au 36 rue du Bastion à Paris 17e.
De quel ancien édifice cette rue du 17e arrondissement tire son nom?

Réponse :

L’enceinte de Thiers
La rue du Bastion longe le « bastion 44 », l’un des derniers vestiges des anciennes fortifications dites de Thiers. Dans un contexte de tension internationale au sujet de l’Egypte, Louis-Philippe et son premier ministre Adolphe Thiers ont décidé en 1840 la construction de cette ceinture fortifiée de 94 bastions autour de Paris. Le « bastion 44 » fut construit en 1841-1842.
Source : Liaisons – le magazine de la préfecture de Police, « D’un 36 à l’autre », numéro 115, Histoire du Bastion d’hier à aujourd’hui (pages 70 et 71)

 

Sciences

L’Institut Médico-Légal de Paris est rattaché à la préfecture de Police. Quel est le nom de la science qui permet à un médecin légiste de procéder à la datation de la mort d’une victime par l’étude des insectes ?

 

Réponse :

Entomologie criminelle
L’étude des insectes nécrophages permettant à un médecin légiste de procéder à la datation de la mort d’une victime est appelée l’entomologie criminelle, médico-légale ou encore forensique. A partir de la nature des espèces d’insectes présentes sur un cadavre et de leur stade de développement, le médecin légiste peut parvenir à déterminer la date de la mort de la victime au jour près, quelques mois et même quelques années après sa survenue. C’est au vétérinaire et entomologiste Jean-Pierre Mégnin (1828-1905) que l’on doit l’application de l’entomologie à la médecine légale.
Pour aller plus loin : « La faune des cadavres » de Jean-Pierre Mégnin – 1894

En savoir plus sur l’IML

 

Anglais

Le Laboratoire Central de la préfecture de Police dispose d’un service civil de déminage. Quelle est l’appellation anglaise pour « démineurs » ?

 

Réponse :

Mine clearance experts. « Fighter bombers » correspond aux avions dits « bombardiers ».

Découvrez le LCPP

 

Mathématiques

La sécurité routière est une des priorités de la préfecture de Police. Chaque conducteur doit conserver une distance de sécurité suffisante avec le véhicule qui le précède. Pour calculer la distance d’arrêt de son véhicule, il ne faut pas oublier d’ajouter la distance parcourue pendant le temps de réaction à la distance parcourue pendant le freinage.
Pour un temps de réaction de 2 secondes, quelle est la distance d’arrêt d’un véhicule roulant à 72 km /h et dont la distance de freinage est de 35 mètres ?

Réponse :

75 mètres.

Commençons par les conversions :
72 km/h
= 72000 mètres /3600 secondes
= 20 m/ seconde
Pendant le temps de réaction de 2 secondes, le véhicule a donc parcouru 40 mètres (2*20 m).

En ajoutant à ces 40 mètres la distance de freinage, (35 mètres), on obtient une distance d’arrêt de 75 mètres.

 

Pour en savoir plus

Consultez le site Internet de la Sécurité routière

Articles susceptibles de vous intéresser