LA POLICE ET VOUS : la solidarité en altitude

chef_pic_lenineLe chef de cuisine du préfet de police a plus d’une corde à son arc ! Cet été du 2 au 21 août, c’est au profit de plusieurs associations de lutte contre l’autisme qu’il s’est engagé dans l’ascension d’un des monts les plus hauts du monde : le pic Lénine, 7 134 mètres.

perrine_carlosPouvoir communiquer entre deux mondes, celui de l’autisme et celui de l’alpinisme, telle est la motivation première qui a conduit Carlos à relever un défi de haute voltige.

L’an dernier, à l’occasion des 10 ans de l’association Du fun pour tous, il rencontre Perrine, une jeune autiste de 15 ans passionnée de cuisine. L’engouement et la volonté de l’adolescente ainsi que les actions de cette structure, parrainée par le chef  étoilé Arnaud Tabarec et le chef pâtissier de l’hôtel Matignon, Gaël Clavière, l’encouragent à retenter l’ascension du pic Lénine après deux essais en 2013 et 2014. L’aventure commence alors.

Le projet de l’ascension

pic_lenine

Situé entre le Tadjikistan et le Kirghizistan, le pic Abu Ali Ibn Sina surnommé « pic Lénine » est le « sept mille » (mont atteignant les 7000 mètres) le plus gravi au monde.

Partant pour la Russie le 2 août dernier, Carlos a d’abord rejoint le camp de base Atchik Tash (3 600 mètres) avant une journée d’acclimatation à Puteshestvennikov (4000 mètres).

Le début de l’ascension, le 7 août, vers le camp I (4 400 mètres) devait emprunter le col des Voyageurs. De nombreuses crevasses ouvertes étaient à surmonter sur le chemin jusqu’au point culminant à 7134 mètres du pic Lénine, en passant par plusieurs camps situés à différentes altitudes.

Une montée semée d’embûches

pic_lenine_doudouCette année, des conditions difficiles rencontrées lors de l’ascension ont forcé le chef Carlos à s’arrêter avant les 7 000 mètres.
La déception fut grande pour ce chef – explorateur qui multiplie depuis une dizaine d’années les expéditions à des fins caritatives : le Groenland, la Mongolie, la calotte glacière, le Caucase, etc.

Au travers des associations Du Fun pour tous, les Balles blanches et Omnyati, l’idée était de transmettre un message fort aux enfants malades et aux parents, en allant au bout de ses rêves.
Avec ses mots Perrine, enfant autiste, a été le relais, entre Carlos et les associations, pour informer le public tout au long de la progression.

Si le pic Lénine n’a pas été atteint cette fois-ci, un défi a pourtant été relevé, faisant la joie de l’adolescente : comme il l’avait promis à Perrine, Carlos a réussi à emmener sa peluche favorite à plusieurs milliers de mètres d’altitude, la plaçant par deux fois en cinq jours à 6 148 mètres, à Radelnaya.

Un geste lui prouvant que l’on peut réellement aller au bout de ses rêves.

 

equipe_lenine