LA POLICE ET VOUS : Djimathie, chien policier décoré

Djimathie, le chien décoré de la médaille de bronze pour acte de courage et de dévouement pour l’ensemble de sa carrière à la compagnie cynophile

Le parcours exceptionnel de Djimathie, chien spécialisé dans la recherche de matières stupéfiantes, est digne d’éloges.
Née le 1er mars 2009, Djimathie, berger malinois femelle est sauvée à l’âge de 6 mois d’une mort certaine par les effectifs de l’unité cynophile de Paris. Capturée par la SPA en état de divagation, elle devait être euthanasiée à l’issue d’une procédure « chien mordeur ».
Elle intègre les rangs de la compagnie cynophile le 16 septembre 2009. Recueillie dans un premier temps au profit de la section défense et intervention, sa petite taille a rapidement été un handicap malgré un fort potentiel. Elle est ensuite prise en charge par le Brigadier Bertrand B., conducteur cynotechnicien de la section stupéfiants, qui a su déceler en elle un véritable talent pour la recherche. Il a su canaliser son agressivité et son énergie pour en faire un chien de recherche d’exception.

Elle réalise tout au long de sa carrière plus de 900 missions.

Deuxième chien de la préfecture de Police récompensé de la médaille pour acte de courage et de dévouement, Djimathie coule aujourd’hui une retraite heureuse auprès de son maître le Brigadier Bertrand B. depuis le 27 janvier 2017.

En quelques chiffres éloquents…

Tout au long de sa carrière, Djimathie a permis les prises suivantes :
– 1 million 461 015 euros en billets de banque : Djimathie fait partie de la première génération des chiens de la compagnie cynophile à avoir expérimenté la recherche de billets de banque avec succès.
– 751,44 kg de résine de cannabis
– 46.98 kg d’herbe de cannabis
– 42.79 kg de cocaïne
– 4.6 kg d’héroïne
– 1.57 kg d’ecstasy
– 4.21 kg de MDMA
– 0.122 kg de crack
– 32 armes de poing
– 10 armes d’épaule

Le flair exceptionnel de cet animal, sous l’impulsion de son maître, a permis de découvrir des caches parfois très ingénieuses, impossibles à détecter pour des enquêteurs sans l’appui d’un chien spécialisé.

Quelques exemples impressionnants

En 2016, dans un appartement de 200m2, Djimathie désignait par mordant une cloison murale de chambre à coucher. Après démontage, cette cloison murale abritait une cache contenant plus de 200 000 euros en liquide. La perquisition a permis la découverte d’un total de 239 000 euros dissimulés dans tout l’appartement.

En 2015, dans un parking à Paris dans le 17e arrondissement, elle remontait un fil olfactif jusqu’à deux véhicules, une voiture et un scooter. Dans la trappe à essence du scooter, était découvert un sachet avec des résidus de cocaïne. Il s’agissait d’un véhicule volé. Après ouverture de l’habitacle de la voiture, Djimathie découvrait sous le siège avant passager, une balance électronique de précision, 16 grammes de résine de cannabis, deux cuillères supportant des résidus de cocaïne. Malgré des quantités infimes dissimulées à l’intérieur du véhicule, le flair de Djimathie a permis de confondre un véritable dealer.

Une des plus belles affaires réalisées par Djimathie et son maître s’est déroulée en assistance de la BRI nationale sur un « go fast ». Dans une recherche relevant là encore de la performance, la chienne remontait un fil d’odeur jusqu’au produit dans une démarche de recherche assez inhabituelle. En 2013, l’équipe était contactée à une heure du matin pour aider les enquêteurs de la BRI nationale sur un « go fast » en provenance de Malaga. Après une filature, les enquêteurs interpellaient le véhicule ouvrant le convoi et celui fermant le dispositif. Le véhicule contenant les produits stupéfiants était perdu pendant 30 minutes sur la commune de Roissy en Brie (77). Ce véhicule fut retrouvé stationné dans une rue avec son conducteur mais vidé de son contenu. Djimathie fut alors placée en investigation libre dans les rues adjacentes. Dans une impasse, elle se montrait vivement intéressée par un pavillon et chercha à franchir le portail à plusieurs reprises. 330 kilos de résine répartis dans des sacs de sport étaient découverts et remis à la BRI qui a pu ainsi finaliser une belle affaire.

Il ressort de ces affaires emblématiques que le chien de Police Djimathie aura tout au long de sa carrière fait honneur à la compagnie cynophile et servi sans faillir la préfecture de Police. Son engagement aux côtés de son maître permis de contribuer activement à la lutte contre le trafic de stupéfiants à un niveau d’exception.

Djimathie a été décorée de la médaille pour acte de courage et de dévouement par le préfet de Police.

Cette récompense est un hommage à l’ensemble des fonctionnaires de la compagnie cynophile
qui oeuvrent au quotidien à la sécurité des parisiens aux côtés de leurs chiens spécialisés et dévoués.