POLICE DE SÉCURITÉ DU QUOTIDIEN : Laura, réserviste citoyen

Rencontre avec Laura, 24 ans, recrutée pour la réserve citoyenne dans le commissariat de Meudon dans les Hauts-de-Seine.

Préf Police le blog : Quelle est votre formation ?

Laura : Après l’obtention d’une Licence de droit à l’Université Paris-Est Créteil et d’un Master 1 de droit privé dans la même enceinte, j’ai intégré le Master 2 de droit public mention « sécurité et défense » de l’Université Panthéon-Assas (Paris II). J’ai ainsi pu appréhender plus en profondeur les problématiques liées à la sécurité et la défense d’un point de vue national, européen et international.

PPLB : Vers quelles études vous orientez-vous ?

L : Au cours de mon cursus, j’ai approché différents métiers du droit et très rapidement, j’ai pris conscience que la Police nationale coïncidait avec mes aspirations. Dès les premières années de droit en effet, j’ai tout particulièrement été passionnée par le droit pénal et la procédure pénale. Les divers stages que j’ai eu l’opportunité d’effectuer au sein de l’institution m’ont permis d’associer la pratique à la théorie. J’ai ainsi pu conforter ma vocation à évoluer professionnellement dans ce domaine. Actuellement en classe préparatoire aux concours d’officier de police et de commissaire de police à l’École de Droit de Sciences Po Paris, j’espère pouvoir intégrer prochainement l’École Nationale Supérieure de la Police.

PPLB : Pourquoi avoir choisi la réserve citoyenne ?

L : La réserve citoyenne permet avant tout un investissement personnel dans une action citoyenne. Par ailleurs, l’approche de terrain est une occasion unique de mieux cerner et comprendre les enjeux auxquels l’institution est confrontée au quotidien, aussi bien dans sa dimension partenariale que préventive. La réserve citoyenne est également l’occasion de découvrir de plus près le fonctionnement d’un commissariat de police et de parfaire une culture policière. Dans son ensemble, je pense que ce dispositif peut être un précieux outil dans la préparation aux concours de la Police Nationale.

PPLB : Quelles seront vos missions ?

L : Il s’agit principalement de missions de prévention et de communication. À ce titre, une attention toute particulière est portée à la prévention de la délinquance et à la sensibilisation du public : commerçants, établissements scolaires, seniors, etc. Il s’agit, dans une dynamique préventive, d’apporter des conseils, mais également, en aval, d’assurer un suivi auprès des victimes d’infractions et de permettre une évaluation auprès des citoyens de l’action policière.

PPLB : Comment allez-vous vous organiser entre vos études et vos missions ?

L : Les concours d’entrée à l’École Nationale Supérieure de la Police demandent beaucoup de travail, d’investissement personnel et donc de temps. Toutefois, la réserve citoyenne offre une grande liberté d’organisation. Nous pouvons nous positionner sur les créneaux qui nous sont proposés par le commissariat, et en fonction de nos disponibilités. J’ai pour objectif de me consacrer à la réserve citoyenne au moins une fois par semaine.

PPLB : Que représente pour vous le lien police/population ?

L : Renforcer le contact entre la police et la population, c’est œuvrer à une diminution du sentiment d’insécurité, mais également au rétablissement d’un dialogue parfois rompu. Il s’agit d’être à l’écoute des attentes de la population et de tenter d’y apporter les réponses adéquates. Si pour certains le lien police/population semble s’être affaibli, il est désormais fondamental de travailler à le renforcer sous l’angle de la confiance, une donnée essentielle à la bonne marche de la société. Cela passe notamment par le développement de l’engagement citoyen.

PPLB : Avez-vous déjà visité le commissariat de Meudon ?

L : Le commissariat de Meudon nous a été présenté lors de notre engagement dans la réserve citoyenne. Si l’essentiel des missions qui nous sont assignées sont des missions de terrain – avec une répartition qui se fait par secteurs au sein de la commune – nous nous familiarisons progressivement avec le commissariat qui demeure le centre de gravité de l’ensemble de nos missions.

Vous aussi, devenez réserviste citoyen !

Pour en savoir plus sur la réserve citoyenne, les missions proposées et les modalités d’accès, consultez le site Internet de la préfecture de Police.

 

Articles susceptibles de vous intéresser