Des camions qui vous sauvent la vie : le centre de mise en œuvre (CMO) santé

Dernier engin sorti des ateliers du camp de Voluceau (78), le centre de mise en œuvre (CMO) santé est un nouvel outil pour la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP). Son objectif : une meilleure utilisation des moyens pour une efficacité renforcée, lors des interventions « santé » importantes.

Près de trois de semaines de travail ont été nécessaires aux équipes de la BSPP pour équiper en matériel ce CMO santé.

Ce nouvel outil est une structure d’aide tactique à la disposition du commandant des opérations de secours (COS). Concrètement, il permet de rationaliser l’emploi des ressources internes et externes tout en assurant l’interface avec le véhicule poste de commandement (VPC). Il intervient notamment lorsque le chef d’agrès demande un groupe poste médical avancé (PMA), un groupe de commandement médical, ou plus simplement un centre de mise en oeuvre « santé ». La gestion des véhicules de secours et d’assistance aux victimes (VSAV), des véhicules du SAMU, des associatifs et des différentes fonctions du plan  rouge lui est directement subordonnée.

 

 

 

 

 

 

 

 

À son bord

Quatre sapeurs-pompiers y organisent et coordonnent les missions au profit du directeur des secours médicaux (DSM).
L’ambiance lumineuse colorimétrique de l’habitacle est réglable à souhait pour donner une information sur l’avancée de la manœuvre (la couleur bleu pouvant indiquer par exemple que l’évacuation des victimes a débuté).
Pour s’informer et communiquer, sont intégrées une télévision, six radios portatives et quatre fixes. Un tableau de gestion des opérations (TGO), dalle tactile de nouvelle génération, regroupe toutes les informations liées à l’intervention et permet ainsi un meilleur suivi des missions distribuées.
D’autres écrans offrent un accès à de nombreuses données (cartographie, logiciel pour croquis, numéros de téléphone de tous les VSAV de la Brigade, etc.) et deux ordinateurs portables sont à disposition des équipes en charge du suivi des victimes.

Tout comme l’extérieur (quatre antennes, un haut-parleur sur la rampe avant des gyrophares, une caméra de recul, etc.), l’intérieur du CMO santé correspond aux attentes de l’équipage.

A terme, le centre de mise en œuvre santé pourra communiquer avec le véhicule appui télécommunication  (VAC), tous les VPC des groupements d’incendie et de secours mais également avec le centre opérationnel de Champerret.

Sur la même base de véhicule, les équipes de la compagnie de maintenance et le groupement d’appui et de secours travaillent déjà sur le futur CMO appui. A découvrir prochainement.

 

Articles susceptibles de vous intéresser