Concours sécurité routière : palmarès et interview du gagnant

concours affiche securite routiere

C’est au cours d’une cérémonie organisée à la préfecture de police que le concours d’affiches et slogans sécurité routière s’est clôt, jeudi 2 juin. Les 15 meilleures affiches, sélectionnées par le jury sur les 200 réceptionnées, ont été récompensées, en présence du préfet de police, Michel Cadot ainsi que de l’animatrice Karine Aday, Michel Drucker et des comédiens Jean-Yves Berteloot et Tomer Sisley (lire son interview).

Parmi les 15 sélections, c’est Thomas, 19 ans, en première année d’étude de communication et de publicité à l’ISCOM, qui a remporté le premier prix. Il revient pour nous sur les étapes de sa création et sur sa joie d’être lauréat.

 

Qu’est-ce qui vous a incité à participer ?

concours affiche securite routiere - gagnant

Thomas, 1er prix du concours d’affiches et slogans sécurité routière

Lorsque j’ai vu l’affiche du concours dans mon école, je me suis dit que j’allais y participer ! Je voulais évaluer mes compétences et voir dont que j’étais capable de faire. D’autant plus que le sujet me touche. J’ai quelques amis qui ont déjà pris le volant en ayant bu, ils n’ont pas eu d’accident mais à chaque fois que j’y repense, je me dis que leur attitude était stupide et  insouciante.
Voir des gens faire n’importe quoi en conduisant sous l’emprise de l’alcool est quelque chose qui m’horripile. Moi aussi, il m’arrive de boire mais je ne prends jamais la voiture. Je préfère mettre une heure et demie à rentrer chez moi en métro, plutôt que de rentrer en voiture, c’est trop dangereux.

D’où vous est venue l’inspiration pour votre visuel ?

J’ai décidé de me baser sur un jeu de mot, quelque chose de percutant, de drôle, avec un peu humour noir.
Je m’étais focalisé au départ sur une idée, «  J’ai changé de caisse », mais je trouvais ça trop familier. Les autres idées sont venues petit à petit, la route, les images, etc. Et c’est vers la fin que j’ai trouvé le slogan : « J’ai commencé au bar, j’ai fini en boîte. »

ccrs_SR_1erprix

1er prix : l’affiche gagnante, créée par Thomas

Combien de temps vous a-t-il été nécessaire pour sa réalisation ?

Je l’ai travaillé de façon ponctuelle, en parallèle de mes cours. Du début de mes idées jusqu’au dessin abouti, je dirais deux mois puisque j’ai terminé une semaine avant la clôture des envois.

Aviez-vous déjà remporté un prix pour vos visuels ?

Jamais, c’est le premier concours que je tente !

Vous attendiez-vous à gagner ?

Absolument pas ! Les jours passaient, je me disais que mon dessin n’avait pas dû être retenu. Et, un soir, en rentrant chez moi, j’ai découvert l’invitation.
A la cérémonie, j’ai vu les affiches défiler une à une et soudain la mienne est apparue ! Je ne m’attendais pas à être premier, ni même à gagner, c’est une belle surprise !

Quels sont vos projets, après votre école de communication et de publicité ?

concours affiche securite routiere

Mon objectif est de devenir publicitaire et de travailler en agence de communication pour traiter de différents sujets.

Différents sujets, comme la sécurité routière par exemple ? Auriez-vous des idées pour sensibiliser à cette thématique ?

Pour mieux communiquer sur la sécurité routière, il faudrait peut être mettre en avant le fait que cela n’arrive pas tout le temps qu’aux autres. Tous les ans, on nous annonce des décès sur les routes et on parle souvent de l’alcool au volant, dans les médias. C’est un sujet que tout le monde connait, on est tous concerné de près ou de loin.

 

 

Le palmarès du concours d’affiches et slogans

Les 10 affiches primées :

  1.  « J’ai commencé au bar, j’ai fini en boîte » – de REGNIER Thomas, de l’Institut Supérieur de Communication et de Publicité (ISCOM)
  2. « En soirée, l’alcool brise la glace, en voiture aussi » – de MOREN Gaetan, de l’Ecole des métiers d’art, d’architecture et de design « BOULLE »
  3. « Ne laissez pas votre vie voler en éclats » – de DERICK Léa, de l’Ecole des « Gobelins »
  4. « Boire au volant, c’est comme commander des pâtes bolo à un premier rendez vous, c’est risqué » – de  DESOMBRE Camille, de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliquées et des Métiers d’Arts (ENSAAMA)
  5. « Cocktail de la mort » – de LEGENDRI Staëlle, du pôle universitaire Léonard de Vinci
  6. « Certains mots ne devraient jamais se croiser » – de BRUNE Angèle, de l’Ecole Supérieure des Arts et Industries « Estienne »
  7. « Hier soir, Thomas est parti en fumée » – de CARPENTIER Victor, de l’European Communication School (ECS)
  8. « Sale temps pour prendre le volant » – de BRUCELLE Marion, de l’Université Pierre et Marie Curie
  9. « Tu ne seras pas la seule victime, tu seras le seul coupable » – de KOZLAK Maria, Université Paris Orsay
  10. « L’alcool est ton plus mauvais copilote » – de MENANT Centis, de l’Ecole des métiers du Web « Hetic »

Prix spéciaux

  • Prix Coup de cœur BEIR : « Sur la route l’alcool est coupable » de BURGEAT Fabien, de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de la Ville et des Territoires l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de la Ville et des Territoires (ENSAVT),
  • Prix du DISR : « Le délire d’une nuit » de BENSOUSSAN Diane, l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliquées et des Métiers d’Arts (ENSAAMA)
  • Prix spécial du Jury : «Ne vous trompez pas de carburant, au risque de le payer très cher » de ETCHEVERRY Thibaut, l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de la Ville et des Territoires (ENSAVT),
  • Prix DRIEA, « Trop bu, pas vu » de DOYDUK Eda, l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de la Ville et des Territoires (ENSAVT)
  • Prix DOPC « On peut s’amuser n’importe où ou presque » de CORNET Brieuc, AGROPARIS TECH, Centre de Grignon (78).