Autour du Tour

Les cyclistes sont de plus en plus vulnérables sur la route : entre 2017 et 2018, le nombre de victimes d’accidents de vélo a progressé de 7%, ce chiffre s’élevant à 18% sur les 5 dernières années.

 

Afin de sensibiliser conducteurs et adeptes de la bicyclette aux enjeux d’une bonne cohabitation sur la chaussée et aux règles élémentaires de sécurité, la Délégation à la sécurité routière (ministère de l’Intérieur) a conçu, dès 2015, l’opération « La Route Se Partage ». Celle-ci s’invite chaque année dans les villes-étapes du Tour de France à travers l’animation de stands et de jeux destinés à toucher le grand public. Point crucial de la prévention : les dangers du dépassement des cyclistes par les autres véhicules et la nécessité pour ces derniers de respecter un écart supérieur à un mètre par rapport au vélo. De leur côté, les amoureux de la « petite reine » ne doivent pas se mettre en danger et se doivent prêter eux-mêmes attention aux piétons et joggers pouvant surgir sur leur parcours.

Fortement investie contre l’accidentologie routière, la préfecture de Police, à travers son pôle sécurité routière, a animé un stand au sein des « Ateliers du Tour » dans le jardin des Tuileries, à l’occasion de l’arrivée du Tour de France les 28 et 29 juillet derniers à Paris.

Au total, près de 1200 personnes ont été sensibilisées aux dangers encourus par les cyclistes, notamment lors des dépassements, mais également à l’obligation du port du casque pour les moins de 12 ans. A l’issue d’un quizz sécurité routière, les participants se sont vus remettre de nombreux maillots, brassards, bidons, bracelets, sonnettes …Pour que chacun, tour à tour, se sente concerné par la sécurité.

 

Articles susceptibles de vous intéresser