AGENDA : dédicaces BD, samedi 30 septembre

Samedi 30 septembre, le musée de la préfecture de Police vous attend, lors d’une ouverture exceptionnelle de 14h à 18h, pour des rencontres et dédicaces d’auteurs, dessinateurs et illustrateurs de bandes-dessinées.

 

Pour la quatrième année consécutive, la préfecture de Police s’associe au Festival 5 en Bulles qui met chaque année à l’honneur la bande dessinée. Cette année, le musée de la préfecture de Police vous propose de rencontrer trois auteurs (avec une avant-première nationale !) dont les œuvres entrent en résonnance avec ses collections historiques, Gaétan Nocq, Xavier Coste et Hubert Maury.

Rencontres et dédicaces : samedi 30 septembre 2017, entre 14h et 18h.
Au musée de la Préfecture de Police 4, Rue de la Montagne Sainte Geneviève, 75005 Paris (entrée par le commissariat de Police)
Programme complet du festival

 

• Gaétan NOCQ avec Capitaine Tikhomiroff  (avant-première nationale)

Après Soleil Brûlant en Algérie, Gaétan NOCQ met à nouveau en scène Alexandre Tikhomiroff, dit Tiko, un jeune soldat dont il remonte cette fois l’arbre généalogique tout en déroulant le fil de l’Histoire.

Avec un traité graphique évoquant un carnet de voyage précis, il dépeint la Révolution d’Octobre vécue par son père puis l’incorporation provisoire du jeune Capitaine dans l’armée rouge.

Références
Avant-première nationale (sortie en librairie le 4 octobre 2017) : Capitaine Tikhomiroff , La boîte à bulles – 2017
Soleil Brûlant en Algérie, La boîte à bulles – 2016

Rencontres dédicaces : samedi 30 septembre de 14H à 18H

Exposition d’une sélection d’œuvres originales :
A la mairie de Paris 5e arr., salle du Souvenir
Entrée libre de 11H à 18H jusqu’au dimanche 1er octobre 2017

•  Xavier Coste avec Le lendemain du monde

Dès son premier ouvrage, Xavier COSTE a marqué le milieu du 9e art par la qualité de son dessin et de ses couleurs qui lient sa narration très personnelle au quotidien des artistes dont il dévoile la quête de sens.

Dans A la Dérive, il dépeignait Paris en 1910 alors que la ville est envahie par les eaux de la grande crue de la Seine.
Découvrez des planches originales au Musée de la préfecture de Police

 

 

Son dernier album Le lendemain du monde est un récit d’anticipation post-apocalyptique. Suite à l’expansion d’intelligences artificielles, tous les appareils électriques, jusqu’aux derniers implants cybernétiques, ont été infectés. La civilisation a choisi de retourner à l’âge de la vapeur.

Références
Le lendemain du monde, Casterman – 2017
A la Dérive, Casterman
Rimbaud, l’indésirable, Casterman
Egon Schiele, vivre et mourir, Casterman – 2012 (premier album)

 

Rencontres dédicaces : samedi 30 septembre de 14H à 18H

Exposition d’une sélection d’œuvres originales :
Au musée de la préfecture de Police
A la mairie de Paris 5e arr., salle du Souvenir
Entrée libre de 11H à 18H jusqu’au dimanche 1er octobre 2017

• Hubert Maury avec Le pays des purs

Pour son premier album, Le Pays des purs, Hubert MAURY signe une œuvre dont le sujet et le scénario captivent.

Le récit s’appuie sur l’histoire vraie de Sarah Caron , reporter au Pakistan. Elle est la seule journaliste présente sur le territoire lors de l’assignation à résidence de Bénazir Bhutto, ses photographies transmises, durant la nuit, à très faible débit feront le tour du monde.

Le dessin et le découpage proposés par Hubert Maury donnent naissance à un album sans fioriture.

Références
Le Pays des purs, La Boîte à bulles

Rencontres dédicaces : samedi 30 septembre de 15H à 18H

 

 

Articles susceptibles de vous intéresser