3 QUESTIONS A : la police scientifique au Festival Paris Polar

paris_polar_illustration

La préfecture de police participe du 18 au 20 novembre au festival Paris Polar, consacré aux littératures policières.

Les équipes du musée de la préfecture de police et de la police scientifique vous y attendent pour des rencontres et animations. Parmi celles-ci, l’atelier « Appel à témoin » de l’Unité de Formation et de Communication du Service Régional de l’Identité Judiciaire (DRPJ Paris), aura lieu samedi 19 novembre à 17h30.

Norbert, l’un des experts qui l’animera, a bien voulu nous donner quelques indices sur ce qui attend les visiteurs.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pref Police le blog : A quoi le public doit-il s’attendre samedi 19 novembre à 17h30 ? En quoi consiste cet atelier sur le portrait-robot ?

Notre expert portrait-robot : L’intervention «  appel à témoin  » consistera à revenir sur les débuts du portrait-robot établi par Alphonse BERTILLON (le précurseur de la Police Technique et Scientifique en France, à la fin du 19ème siècle) pour aller jusqu’au portrait-robot génétique.
Au cours de cette présentation, nous ferons aussi travailler le public sur leur sens de l’observation mais … je n’en dirai pas plus, laissant la surprise aux curieux qui viendront assister à cette présentation.

PPLB :  L’héritage de Bertillon se fait-il encore sentir aujourd’hui dans le portrait-robot version 2016 ?
Notre expert portrait-robot : Bertillon s’est intéressé très tôt aux caractéristiques physiques uniques à chaque individu permettant de l’identifier notamment dans le domaine policier.
Il a répertorié par exemple les mesures osseuses (anthropométrie judiciaire), les nuances de l’iris humain, les différentes formes d’oreilles et aussi tous les signes caractéristiques comme les tatouages, les cicatrices, etc…
De même, il a crée un «  portrait-parlé  » par l’élaboration d’un langage commun aux policiers pour décrire un individu (la forme du nez, du menton…). Rien que par téléphone un policier parisien pouvait décrire avec exactitude à son collègue provincial, le signalement d’un individu recherché.

stand_paris_polarC’est tout simplement la base du portrait-robot actuel qui a évolué avec les techniques actuelles. On peut même aller plus loin en parlant des débuts de la biométrie.

PPLB : Quels sont les atouts et qualités d’un bon expert portrait-robot ?
Notre expert portrait-robot : Le policier qui dressera un portrait-robot par rapport au récit d’une victime (ou d’un témoin) devra avoir comme qualité principale  : l’écoute.
En effet, il y a toute une méthode qui permet de laisser la personne s’exprimer afin de récupérer un maximum d’informations sur son récit permettant d’établir un portrait-robot le plus détaillé possible.

Rendez-vous : samedi 19 novembre à 17h30

Les techniciens de la police scientifique vous apprendront tout ce qu’il faut savoir sur les portraits-robots et testeront votre capacité à décrire un suspect.

En salle du Conseil de la Mairie du 13e, 1 place d’Italie, 75013 Paris