LA POLICE ET VOUS : quand la PP réalise le rêve d’un enfant

Noam, 8 ans, enfant malade, rêvait de passer une journée avec des policiers. Mardi 6 avril, la préfecture de police (PP) l’a accueilli au sein de ses services.


Le rêve de Noam par prefecturedepolice

Noam ne sait pas encore que lorsque son train arrivera à gare de l’Est, son rêve deviendra réalité : Noam a 8 ans, il souffre d’une maladie auto-immunitaire dégénérative et veut devenir policier.
09h00, il arrive !
Des policiers en tenue l’attendent sur le quai et lui posent une casquette « Police » sur la tête.

Visite de la brigade cynophile de Nanterre par un Petit Prince

Noam est très impressionné et ne comprend pas tout de suite que si tout le monde est là, c’est pour lui !
La journée ne fait que commencer comme lui explique Wallid de l’IPA* et Carole de l’association des Petits Princes*.
Première patrouille pour notre petit policier dès la sortie de la gare, ses yeux brillants et malicieux en disent long sur son état d’esprit puis, pris dans l’ambiance des gyrophares, il nous dit : « le bleu dans les tunnels, c’est trop beau ! ».
Nous roulons vers la brigade cynophile de Nanterre où les collègues l’attendent impatiemment avec leurs fidèles compagnons.

« Les chiens, ils font un peu peur mais ils m’ont bien écouté. Ils sont très gros et ils ont aidé les vrais policiers à battre les faux méchants ! », remarque Noam.

C’est une belle journée ensoleillée, nous déjeunons en plein air tous ensemble.
C’est reparti… Nous arrivons à la brigade fluviale de Paris….en bâteau !
Le nez en l’air, la tête dans les nuages et l’âme aussi légère que l’eau, Noam admire la capitale et le fleuve.

Visite de la brigade fluviale par un Petit Prince

Le jeune garçon profite de chaque instant, le goûter est bien mérité pour nous remettre de ces émotions contenues.

« Un gâteau en forme de voiture de police !!!
On ne peut pas le manger, il est trop beau ! »,
dit Noam.

Mais  il attaque la première bouchée en ouvrant les nombreux cadeaux qui lui ont été remis.
Le silence s’installe peu à peu car nous savons que la journée s’achève. A ce moment précis, Noam nous regarde et nous dit :

« Merci à tous pour ce rêve ! »

Il commence à bouder, comme il dit, car lui aussi a compris que c’était l’heure de repartir au train.
Dernière escorte, embarquement immédiat, coucou, bisous…..et toujours pudiquement, sur chaque joue, une larme qui coule.

* International Police Association
* Association Petits Princes.