INTERVIEW : Alexandra, policier à VTT

Vous êtes brigadier chef et VTTiste au commissariat central du 8ème arrondissement. En quoi consiste votre fonction ?

J’appartiens à la brigade de soutien des quartiers (BSQ) et ma mission principale consiste à effectuer des patrouilles soit en VTT, soit à pied, soit ou encore en voiture dans le 8ème arrondissement, et en particulier dans le secteur des Champs-Elysées. J’évolue cependant essentiellement en vélo. Ce mode de transport est bien adapté aux patrouilles dans les parcs et jardins, sur les bords de Seine et les Champs-Elysées. Avec mes collègues, nous sommes attentifs à tout comportement suspect et nous intervenons en cas de passage à l’acte. J’ai été formée aux techniques d’interpellation à VTT et notre rapidité d’intervention permet de stopper la course d’un pickpocket ou d’un voleur de sac à main.

DSC_9892

Comme chaque année, l’arrivée du Tour de France aura lieu sur les Champs-Elysées. Quelles seront vos missions le dimanche 24 juillet ?

Tout au long de la journée et jusqu’en début de soirée, je participerai aux patrouilles à VTT sur les Champs-Elysées afin d’observer, de détecter tout individu ou colis suspect et d’être vigilante à tout type d’acte de délinquance. Notre présence permettra aussi de renseigner et de rassurer le public. Notre moyen de locomotion, le VTT, sera par ailleurs en parfaite cohérence avec celui des cyclistes du Tour de France !

Le Tour de France, c’est un événement que vous appréciez ?

Oui beaucoup, d’abord parce que c’est un élément du patrimoine français, ensuite parce que cela me rappelle mon enfance près de Clermont-Ferrand, quand mon père m’emmenait voir l’étape du Tour qui passait près de chez nous, au sommet du Puy-de-Dôme. J’aime suivre le Tour de France, il y a un côté nostalgique. A l’époque, j’étais fan de Richard Virenque. Aujourd’hui, je sais que le premier Français arrive en sixième position au classement général et je trouve cela formidable.

DSC_9851Est-ce la première fois que vous travaillez sur le Tour de France ?

Aujourd’hui je suis VTTiste, mais dès mon arrivée en 1997 au commissariat du 8ème  j’étais intégrée dans les équipes de jalonnement policier mis en place le long de l’avenue des Champs-Elysées pour éviter que les spectateurs ne franchissent les barrières. Cette compétition fait partie des événements incontournables à gérer pour les policiers de mon arrondissement, au même titre que le défilé du 14 juillet ou le réveillon du 31 décembre. J’aime le côté populaire et  festif du Tour de France, agrémenté de la course cycliste féminine et du défilé des caravanes publicitaires.  Les gens sont détendus, agréables… je suis d’autant plus fière de contribuer à participer à la sécurisation de cet événement!