Deux-roues motorisés : opération d’alternative à la sanction

Les motards représentent moins de 2% du trafic mais 25% des tués sur la route, ce qui illustre leur grande vulnérabilité. N’ayant aucune carrosserie, les usagers de deux-roues motorisés sont dans 75% des accidents blessés à l’abdomen, au thorax ou à la colonne vertébrale.

L’airbag est la seule protection fiable pour protéger efficacement le haut du corps.

Afin de sensibiliser ces usagers vulnérables, les policiers de la Division régionale motocycliste ont organisé une opération de prévention dite « alternative à la sanction immédiate » le vendredi 1er février place de la Concorde.

Les policiers motocyclistes étaient tout d’abord mobilisés afin de détecter des deux-roues auteurs d’infractions à la conduite tels que l’usage du téléphone ou d’oreillettes, la circulation dans une voie réservée ou bien n’étant pas correctement équipés. En guise d’alternative à la sanction, les contrevenants ont été invités à participer à des ateliers spécialement installés pour les sensibiliser aux risques routiers.

Un premier atelier était consacré à la nécessité de porter des équipements de protection individuelles spécifiques, obligatoires (casque, gants) ou fortement conseillés (vêtements de protection et gilet airbag).
Sept démonstrations de gilet airbag ont été effectuées lors de cette opération, les conducteurs ont pu essayer les gilets mis à leur disposition et déclencher les gilets afin de constater l’utilité de cet équipement très conseillé.
En offrant une protection plus large et plus efficace qu’une protection dorsale, l’airbag diminue les risques de traumatismes liés à l’impact, ainsi que les lésions internes pouvant affecter les organes vitaux.

Un second atelier était proposé par l’unité d’éducation d’information routières afin de sensibiliser le public aux conséquences des comportements à risque sur la route (alcool, stupéfiants, médicaments). Grâce à un parcours de simulation, les usagers pouvaient réellement constater les effets néfastes de l’alcool en portant des lunettes spécialement conçues pour l’exercice.

A l’issue de ces ateliers, les conducteurs bénéficiaient du classement sans suite des poursuites pour les infractions commises et une attestation de participation à cette sensibilisation leur a été délivrée. Au total, près de 30 personnes ont été sensibilisés et 28 infractions classées sans suite.

Focus : un usager d’une trottinette électrique participait à cette opération de sensibilisation. Ces nouveaux engins de déplacement électrique roulant jusqu’à 25 km/h peuvent se retrouver sur les pistes cyclables et les voies de circulation. Il est fortement conseillé la prudence et l’utilisation d’une protection adaptée en cas de chute (casque, genouillères, protège-poignets, coudières…).

 

Découvrez en vidéo les ateliers installées place de la Concorde :

 

Articles susceptibles de vous intéresser