SPORT : quand des jeunes en réinsertion et des policiers font équipe

Jeudi 28 septembre, s’est tenu, au stade Dominique Rocheteau à Asnières (92), le 5e challenge Carlos Badruna*, organisé par la compagnie de sécurisation et d’Intervention 75 de la préfecture de Police (CSI75) et réunissant autour du football seize équipes police.

 

 

Pour la première fois, deux des équipes participantes étaient composées de policiers de la préfecture de Police et de jeunes en phase de réinsertion sociale (à l’EPIDE, établissement pour l’insertion dans l’emploi).
Une rencontre à l’initiative de l’association de policiers bénévoles, Prox’ by Raid Aventure, qui œuvre tout au long de l’année au rapprochement Police Population.
Les deux équipes, appelées PROX 1 et PROX 2, avaient respectivement un « capitaine gardien de la paix » et un « capitaine jeune ».

« Nous souhaitions symboliser ce capitanat par une marque d’ouverture des policiers vers ces jeunes et vice et versa », nous explique l’un des organisateurs, le brigadier chef Gourdin.

 

Parmi les participants police, de nombreux services de la préfecture de Police étaient représentés, tels que : la brigade des réseaux ferrés, plusieurs brigades anti-criminalité (75N, 92J, 94J), le 1er DPJ de la direction de la police judiciaire, des policiers des 14e et 17e arrondissements ou encore la brigade de sapeurs-pompiers de Paris.

 

 

On refait le match

Le brigadier chef Gourdin revient pour nous sur ce match peu ordinaire :


« Si les premiers échanges paraissaient timides et un peu sur la réserve, il n’a fallu que quelques minutes et le vecteur sportif du foot pour amorcer le dialogue et conduire à une inédite camaraderie.


Les visages crispés finirent par laisser place à de grands sourires, de franches accolades et des clins d’œil complices lors des actions footballistiques menées par ces deux équipes atypiques.»

 

                  

Un bilan positif !

L’une des équipes PROX est arrivée troisième, repartant avec une coupe du tournoi mais également une coupe fairplay (à l’initiative de l’amicale de la CSI75) pour sa participation à ce challenge sportif et citoyen.  

« Au moment de repartir vers leur centre, les jeunes ne voulaient plus quitter leurs coéquipiers d’un soir, et nous demandaient même si nous pouvions réorganiser cela plus souvent. Les yeux humides de certains, au moment du départ, nous ont fait comprendre que nous avions réussi notre pari… », conclut le brigadier chef Gourdin.

*en mémoire au major Carlos Badruna, fondateur historique du service, passionné de foot et décédé d’un cancer il y a 6 ans.

 

Articles susceptibles de vous intéresser